top
logo


Nucléaire, crise en Ukraine... et climat. PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Transitio   
Mardi, 22 Avril 2014 10:08

Article mis à jour le 5 octobre 2014.


Cette mise à jour, suscitée par la réaction irritée d'un lecteur, a permis de compléter l'article qui avait été rédigé rapidement en avril et a surtout orienté celui-ci vers une nouvelle piste de réflexion : Le nucléaire et le réchauffement climatique...

Merci donc à ce lecteur.Smile


(Je sais, parfois j'y vais fort avec mes titres !)

 

Les vautours planent sur Kiev...

 

Lorsque ça va mal quelque part dans le monde (Mali, Niger, etc.), j'ai pris l'habitude de taper dans la barre de recherche de qui vous savez, le nom de l’endroit, puis celui d’AREVA.

Voici donc ce que j’ai trouvé ce matin (22 avril 2014) en tapant "Ukraine", puis "AREVA".

Une dépêche de l’agence Reuters intitulée : « Nuclear industry hopes Ukraine crisis to boost business in Europe », l’industrie du nucléaire espère dans la crise en Ukraine pour stimuler ses affaires en Europe !


Je n’ai pas le temps de vous traduire cette dépêche (traduire l'article de The Economist m'a demandé 2 jours), aussi je vous invite à visiter le site de l’agence Reuters et utiliser votre traducteur favori, car celle-ci est vraiment révélatrice du cynisme (ou de l’aveuglement ?) qui caractérise les représentants de cette industrie mortifère.


Cliquez sur le lien ci-dessous pour lire cette édifiante dépêche :

Nuclear industry hopes Ukraine crisis

to boost business in Europe

 

 

Petite précision...


Il faut tout de même rappeler, pour ceux qui l'ignorerait, que l'Ukraine fait partie de ces quelques pays qui possèdent d'importantes réserves d'uranium (Regardez cette page du CNRS). En 2007, l'Ukraine rêvait même d'être autosuffisante en uranium pour 2013 !

Lisez pour vous en assurer ces quelques dépêches du très sérieux site WISE (World Information Service on Energy - uranium project) en cliquant sur leur très laid logo ci-dessous :

 

 

Les habitants de la région de Tchernobyl apprécieront…

 

N'oublions pas que la catastrophe nucléaire de Tchernobyl dure depuis 28 ans et qu'il y en a encore pour des siècles. Cet article bien documenté de l'excellent Réseau Sortir du Nucléaire vous rafraîchira désagréablement la mémoire.

Cliquez sur la photo de cette fatale centrale nucléaire pour accéder à l'article.

 

Cet autre article du site Reporterre est également excellent, accessible par ce lien :

"En Ukraine, crise ou pas crise, Tchernobyl reste une plaie ouverte"

 

Pour vous donner une idée de ce qu'est une vraie catastrophe, je vous propose également de visiter cette page commémorative du site Russia Today. Je vous préviens cependant que certaines photos et vidéos sont très dures à voir.

Cliquez sur le photo ci-dessous pour y accéder...

La légende de cette photo est la suivante : "Un père alimente son enfant dans l’hôpital spécial de Minsk, la capitale de la Biélorussie, où sont traitées les maladies liées aux radiation échappées de la centrale de Tchernobyl.

 

 


Une catastrophe pour très longtemps encore...

 

La crise en Ukraine est terrible et absurde et ce que l'on nous en dit sent très fort la désinformation. Mais une chose est sûre, c'est que maintenant que l'Ukraine est sous "protectorat" américain, la Russie pourrait presque se sentir soulagée...

 

(Un seul homme politique semble avoir fait le lien entre Tchernobyl et cette invraisemblable crise en Ukraine, l'anachronique "grand méchant Mélenchon" ).

 

 

Mise à jour au 5 octobre 2014 :

 

Fructueuse réaction


Cet article m'a valu d'être traité d'hystérique sur twitter. Un ardent défenseur du nucléaire m'a même reproché d'utiliser des photos choquantes pour empêcher la réflexion. J'ai envisagé d'enlever la photo du père et de ses enfants pour ne pas heurter d'autres sensibilité. Mais réflexion faite, lorsque l'on s'intéresse au nucléaire, il ne faut pas être sensible, vraiment pas...

 

 

Un bon climat pour le nucléaire, (et ses vautours)

 

Je ne veux pas accabler cet intervenant, dont je ne doute pas de la sincérité. J'ai consulté ses tweets. Comme beaucoup de braves gens, il semble croire que l'énergie nucléaire est la meilleure solution pour lutter contre le terrible CO2, principale cause du fameux réchauffement climatique. Cet argument délirant est hélas devenu le fond de commerce du nucléaire depuis déjà quelques années. Auparavant c'était l'argument, encore plus délirant de l'énergie gratuite, sûre et illimitée ! (Lisez cet article sur l'évolution de la doctrine du nucléaire).

Voici l'un de ses tweets, (Plus c'est gros, plus ça passe).


Le réchauffement climatique est en effet une véritable aubaine pour le nucléaire qui, ne riez pas, se présente comme une énergie propre ! Je me souviens qu'à l'occasion du sommet de Copenhague sur le climat, EdF invitait même des élus Verts pour leur vendre sa lessive à l'oxyde d'uranium (faiblement) enrichi !

Mais en fait, non, désolé les gars, nous on préfère une lessive biodégradable !  Wink

 


Désintox !

 

7 associations ont été obligées de publier un document commun pour débunker (démystifier) cet hoax (rumeur fausse) du lobby nucléaire : Greenpeace, Réseau Action Climat, Agir pour l'environnement, Amis de la terre, France Nature Environnement, Réseau Sortir du Nucléaire et le  WWF !

Cliquez sur l'image ci-dessous pour télécharger ce document :


S
ource : http://www.greenpeace.org/france/fr/campagnes/nucleaire/documents/

Cette page du site du Réseau Sortir du Nucléaire est également très bien faite.

 

 

La transition énergétique vue par le lobby du nucléaire !


Imaginez que cet ardent défenseur du climat trouve des informations sur la transition énergétique sur le site de Visiatome ! Le site qui vous narre la "grande aventure de l'atome" !

 

Je ne puis résister au plaisir de vous donner à lire ce merveilleux document de Visiatome que ce gentil garçon indiquait dans l'un de ses tweets. Il s'agit d'une édifiante présentation rédigée par Jean Fluchère, l'ancien directeur EdF de la centrale du Bugey.


S
ource du document :
http://www.visiatome.fr/Local/visiatome/files/631/Transition.energetique.par.Jean.Fluchere.le.12-09-2013.pdf

 

Pause détente...

La centrale du Bugey, que cet éminent personnage à eu l'honneur de diriger, est bien sûr l'un des fleurons de la glorieuse industrie nucléaire française (construit en 1965 !). Si vous voulez vous faire une idée de l'état de ce monument du génie français, je vous conseille tout de même de vous rendre sur le site de l'Autorité de Sûreté du Nucléaire et d'y lire le détail de ses observations pour l'année 2013.

En voici un extrait :

"En matière de sûreté nucléaire, l’ASN considère que les performances de la centrale nucléaire du Bugey sont en retrait par rapport à l’appréciation générale portée sur EDF et note que l’année 2013 est marquée par un net recul de la rigueur d’exploitation. Les résultats en matière de sûreté nucléaire se sont plus particulièrement dégradés au cours de l’été, lorsque les équipes d’EDF ont simultanément eu à gérer le redémarrage du réacteur 2 et la mise à l’arrêt du réacteur 3. Les faiblesses constatées portent en particulier sur un manque de préparation des activités d’exploitation, et une insuffisance des opérations de contrôle..."

Lisez la totalité sur le site de l'ASN, en cliquant sur leur logo ci-dessous :

Certains habitants de la bonne ville de Lyon, située à 25 km seulement , s'inquiètent légitimement de l'état de cette vieille centrale. Mais il doit s'agir de quelques écoloterroristes, comme disait un ancien président.

 

 

Un point de vue différent ?


Lisez plutôt sur cet article de Transitio, le point de vue de Bernard Laponche, polytechnicien, docteur ès sciences, qui a travaillé au Commissariat à l'Energie Atomique, lui...

Cliquez sur l'image ci-dessous Wink

 

 

A chacun ses peurs


Peut-être est-ce une question de génération. Ce brave jeune homme s'inquiète de voir 35.000 morses regroupés sur une plage, faute de banquise (ce que ces pauvres bêtes ont l'habitude de faire depuis toujours) et moi, je me souviens qu'il y a 18.000 ans nos ancêtres peignaient des pingouins sur les murs de la grotte Cosquer, près de Marseille, parce qu'à l'époque le climat méditerranéen ressemblait à celui de la Scandinavie de nos jours.

L'histoire de la terre nous a montré que les animaux, y compris l'homme, peuvent (dans une certaine limite bien sûr) s'adapter aux nombreux changements climatiques. Quelque chose me dit qu'ils auraient plus de mal avec des territoires contaminés pour des millénaires par la radioactivité.

 

 

Sincérité n'est pas vérité (ça, je l'ai déjà dit ailleurs).


Je me souviens d'un ami qui m'avait affirmé un jour en toute bonne foi, que les échouages de dauphins sur les plages d'Amérique du sud étaient causés par les ondes émises par des sous-marins des Etats-Unis d'Amérique. Cet ami avait été fort étonné lorsque je lui avais expliqué que Monsieur de Bougainville avait constaté le même phénomène au 18ème siècle...

Sincérité n'est pas vérité, hélas. Et nos peurs en disent long sur nous et nos opinions.


Je respecte la crainte de ce brave homme, qu'il respecte la mienne. L'avenir nous dira laquelle était fondée, ou pas.

 



Mise à jour le Samedi, 27 Décembre 2014 16:56
 

Qui est en ligne ?

Nous avons 20 invités en ligne

Partagez cet article

  • transitio_001.jpg
  • transitio_002.jpg
  • transitio_003.jpg
  • transitio_004.jpg
  • transitio_005.jpg
  • transitio_006.jpg
  • transitio_007.jpg
  • transitio_008.jpg
  • transitio_009.jpg
  • transitio_010.jpg
  • transitio_011.jpg
  • transitio_012.jpg
  • transitio_013.jpg
  • transitio_014.jpg
  • transitio_015.jpg
  • transitio_016.jpg
  • transitio_017.jpg
  • transitio_018.jpg

bottom
top

Statistiques

Membres : 1
Contenu : 242
Liens internet : 39
Affiche le nombre de clics des articles : 408380

Articles populaires

Fil d'ariane

Home Infos Médias Internationaux Nucléaire, crise en Ukraine... et climat.

bottom

Animé par Joomla!. Designed by: Joomla Templates, web hosting. Valid XHTML and CSS.