top
logo


Effondrement, effacement, amnésie (dernier article) ;-) PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Transitio   
Samedi, 02 Mai 2015 17:38



 

Mauvaise nouvelle pour Transitio Frown

 

OVH, l’hébergeur du site Transitio, m’ayant informé que dans un souci "d'amélioration et de sécurisation de ses services", il allait abandonner les versions PHP 4 ainsi que 5.3 et inférieures, il m’a aimablement conseillé de migrer vers une version plus récente. "Idéalement PHP 5.5 ou 5.6." a-t-il précisé. C’est donc pour moi le signe de la fin de Transitio, car je ne suis pas informaticien. Vous n’avez pas idée de comment j’ai peiné pour créer ce site à ses débuts !

Peut-être le reprendrai-je plus tard, lorsque je disposerai de plus de temps, à la retraite par exemple (si j’y arrive).

 

 

Transitio va continuer sur Facebook (Non ? Sérieux ?) Wink

 

En attendant cette éventuelle reprise, je vais continuer de faire vivre l’esprit de Transitio sur Facebook. C’est surveillé, me direz-vous ? Bah, la belle affaire, je dois déjà être fiché de toute façon. Encore que je sois quelque peu sceptique quant à l’efficacité de leur programme espion. Celui-ci semble n’avoir réussi jusqu’à présent qu’à deviner que je m’appelais Bertrand, pour m’envoyer comme pub ciblée une offre pour des T-shirts idiots vantant mon prénom. Bon, j’exagère un peu, j’ai aussi reçu des pubs pour EDF, mais c’est vous dire combien c’est pertinent...

L'adresse de la page Facebook est la suivante : https://www.facebook.com/pages/Transitio/302233093158643

Vous pouvez aussi cliquer sur l'image ci-dessous.

 

 

L'article que j'aurais pu vous écrire !


J’aurais voulu vous écrire un dernier bel article qui aurait traité tout à la fois de l’effondrement, de l’effacement et de l’amnésie.


Un effondrement à peine perceptible, tant il est silencieux.


J’aurais alors évoqué pour vous émouvoir, non-pas la raréfaction des matières premières ni même l’effet de serre, mais plutôt la disparition de 421 millions d'oiseaux en moins en trente ans, révélée par une étude publiée par le journal scientifique Ecology Letters, critiquant les méthodes modernes d'agriculture.

J’aurais posé la fameuse question "Un arbre qui tombe dans la forêt fait-il du bruit si personne n’est là pour l’entendre ?".

 


Un effacement organisé des mémoires.


Pour illustrer ce phénomène Orwelien, j’aurais bien sûr évoqué la réforme du programme des collèges, la suppression de l’enseignement des humanités à l’école, voire même le crépuscule des bibliothèques. Mais j’aurais hésité car l’hydre du FN, qui tel un puant Midas, transforme en excrément toutes les idées qu'elle touche, a évoqué la réforme des collèges dans son discours du 1er mai en hommage à Jeanne la Pucelle.

Je n’aurais bien sûr pas manqué de m’irriter contre le sinistre retour de la religion, l’obscurantisme allant de paire avec l’ignorance.

Je me serais demandé si la cause de tout ceci ne serait pas l’éternel mépris de certaines élites pour ce qu’elles croient être le peuple. J’aurais fait une comparaison entre des sociétés où les élites ont besoin d’un peuple éduqué pour s’enrichir et des sociétés ou un peuple instruit devient au contraire un véritable danger.

 


Une amnésie qui nous guette.


J’aurais bien sûr conclu, en évoquant l’amnésie du paysage, si bien expliquée par Jared Diamond dans son ouvrage visionnaire "Effondrement".

Chaque année, on s'habitue au changement de l'environnement, surtout s’il est silencieux et presqu’invisible, de sorte que progressivement l'anormal devient normal. En trois générations, on ne se souvient plus que le glacier descendait dans la vallée ou qu'il y a avait une forêt sur la colline. On ne se souvient plus pourquoi ni comment la guerre a été déclarée, ni pourquoi les ennemis d’hier deviennent des amis de toujours avant de parfois redevenir des ennemis jurés. On ne se souvient plus que le savoir était l’unique clé de la liberté et que la liberté vaudra toujours plus qu’une sécurité relative contre des dangers fabriqués. On ne se souvient plus de ce que Cicéron disait d'un humaniste, ni quel commentaire Hannah Arendt en faisait.

 

 

La conclusion que j'aurais pu écrire


Pour terminer ce dernier article, l’idée farfelue me serait venue de vous conseiller, non pas seulement d’apprendre à cultiver votre jardin potager, mais aussi, (quelle idée !) de mettre à l’abri quelques livres (beaucoup si vous le pouvez).

J’aurais justifié cette idée étrange par l’évocation de deux livres de science-fiction "Un cantique pour Leibowitz" et " Fahrenheit 451", tout en rappelant, à ma façon par trop souvent provocante, que notre société parfaite a trouvé mieux que les pompiers brûleurs de livres de Fahrenheit 451, avec un corps enseignants qui en seulement quelques années sait si bien faire passer le goût de lire aux enfants…

Je vous aurais même conseillé la lecture de cet article étonnant publié le 6 mars dernier sur le site Rue89 : "Une bibliothèque pour recréer une civilisation : quels livres choisir ?". Sympa non ?

(Pensez aussi à un livre pour apprendre à lire)

 


Vous vous dites, je n’en doute pas, que j’ai bien fait de ne pas écrire cet article, car il aurait été bien trop pessimiste, voire même complètement délirant.

Ce à quoi je vous répondrai que je suis bien d’accord avec vous !

 

A bientôt sur Facebook ?

 

 

Bertrand Tièche

 

 

 

Post Scriptum :

Le problème causé par le changement de langage de programmation n'est pas le seul motif de cette mise en veille de Transitio.net.

Je suis accaparé depuis 37 ans par un boulot qui m'épuise et que je n'apprécie guère. Comme un bagnard, je tiens le décompte des jours qui me séparent de ma libération, tout en maudissant ceux qui veulent reculer toujours plus loin la date de cette retraite sous de fallacieux prétexte. J'ai déjà failli mourir d'épuisement en 2009 (burnout). J'aimerais vraiment que certains patrons fassent un stage en entreprises...

Il est temps pour moi de laisser la place à de plus jeunes. Beaucoup de très bons sites publient des articles excellents qui pourraient figurer sur mon très modeste site. J'ai consacré tant de week-end à Transitio ! En ce moment, je pense à Bastamag et Reporterre, mais il y en a tant d'autres. Mon travail m'aura au moins permis de prendre conscience de la crise énergétique, ainsi que l'état de "délabrement" du pays. Je suis absolument convaincu de l'aveuglement des élites, voire même de leur incompétence. Ce disant, je ne veux pas retrouver en mauvaise compagnie. Pour en avoir côtoyer quelques-uns, je sais que nombre d'élus travaillent comme des damnés, raison pour laquelle je ne souhaite pas les accabler trop. C'est vraiment le système qui est obsolète, les schémas de pensés sont périmés. Il y a vraiment urgence à innover. Je fais confiance aux jeunes et je me réjouis d'en voir certains si courageux et si inventifs.

Je vous remercie sincèrement, de vous être arrêté un instant sur mon modeste site. Smile

 

La suite sur Facebook...


Mise à jour le Vendredi, 23 Décembre 2016 14:12
 

Qui est en ligne ?

Nous avons 36 invités en ligne

Partagez cet article

  • transitio_001.jpg
  • transitio_002.jpg
  • transitio_003.jpg
  • transitio_004.jpg
  • transitio_005.jpg
  • transitio_006.jpg
  • transitio_007.jpg
  • transitio_008.jpg
  • transitio_009.jpg
  • transitio_010.jpg
  • transitio_011.jpg
  • transitio_012.jpg
  • transitio_013.jpg
  • transitio_014.jpg
  • transitio_015.jpg
  • transitio_016.jpg
  • transitio_017.jpg
  • transitio_018.jpg

bottom
top

Statistiques

Membres : 1
Contenu : 241
Liens internet : 39
Affiche le nombre de clics des articles : 361483

Articles populaires

Fil d'ariane

Home Transitio ? Oser penser Effondrement, effacement, amnésie (dernier article) ;-)

bottom

Animé par Joomla!. Designed by: Joomla Templates, web hosting. Valid XHTML and CSS.