top
logo


Le jour où j'ai appris que j'étais peut-être dangereux (parce que écologiste) PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Transitio   
Mardi, 15 Décembre 2015 17:56




Inquiétudes...


Je m'étais inquiété, il y a 2 ans, dans un article publié sur Transitio, de cette crainte grandissante de l'Etat vis-à-vis de certains des éléments les moins dociles de la population, crainte que l'on pouvait discerner de plus en plus clairement au travers de certaines infos inquiétantes. (Lire cet article : Quand un état commence à craindre sa population).

J'avais déjà trouvé choquant en 2011 que le terme de terroriste puisse être employé pour désigner des écologistes, comme l'avaient fait quelques jeunes brebis égarées de l'UMP ! (Lire cet article : Ecoloterrorisme, emplois, et nucléaire). Mais à l'époque, nous étions sous la présidence de Sarkozy et nous pensions que ce genre de dérapages passerait avec le président.

Mais voici que cela recommence, à l'occasion de l'état d'urgence ! Des militants écologistes sont assignés à résidence, comme s'ils étaient des terroristes !

Pourquoi des maraîchers bios non-violents, en Dordogne, ont-ils été traités comme de dangereux terroristes et assignés à résidence ?

Pourquoi les pauvres jeunes qui occupent la ZAD de Notre Dame des Landes font-ils si peur au gouvernement en s'opposant à l'anachronique projet d'aéroport ? (Ce projet ridicule date de 1967 !)

Des marchés publics bidons attribués toujours aux mêmes entreprises, sans véritable concurrence, pour construire à des coûts exorbitants des infrastructures inutiles, n'est-ce pas de cela que notre société est malade ?

Tous les moyens sont utilisés pour faire passer ces projets, et pas seulement les charges de CRS ou pire, le fallacieux chantage à l'emploi !
Lisez par exemple cette dépêche de l'agence Reuter qui révèle que :"Soucieux de contrerl'opposition au futur aéroport de Notre-Dame-des-Landes, au nord de Nantes, lesyndicat mixte aéroportuaire a lancé un appel d'offres pour mener du lobbyingen faveur du projet"
Et cet article qui explique comment l'Etat a manipulé les chiffres pour justifier la rentabilité du projet : Notre-Dame-desLandes : comment l’Etat a manipulé les chiffres

Contester ce modèle de société, est-ce devenir un criminel potentiel ?

Regardez donc à quoi ressemblent ces écoterroristes, en cliquant sur la photo ci-dessous, qui vous mènera sur une page du site de Mr Mondialisation !


 écoterroriste

Vous pouvez également regarder ce reportage (militant) sur le projet de Notre Dame des Landes, vous verrez à quoi ressemblent ces dangereux anarchistes.



Pensez-vous sincèrement que ces gens soient vraiment dangereux et qu'ils doivent être surveillés de près par la police, tout comme les abrutis nihilistes islamistes ?


Après l'insoutenable horreur des attentats commis cette année à Paris, chacun ayant pu voir et comprendre ce qu'étaient de vrais terroristes, ne serions-nous pas en droit de nous attendre à ce que ce mot soit utilisé avec un peu plus de discernement ?



Transvaluation ou... novlangue ?

Comment notre gouvernement peut-il placer sur le même niveau de dangerosité, de malheureux écolos défenseurs de la nature et du climat, non-violents par nature, avec de vrais criminels ?


L'inversion des valeurs, cela ne vous rappelle rien ?



Comment voulez-vous que certains esprits torturés n'aillent pas jusqu'à s'imaginer que l'oligarchie qui nous gouverne profite de l'état de choc qui a suivi les attentats, pour faire passer des lois que nous aurions refusées auparavant ? Ou d'autres théories du complot encore plus "invraisemblables" ?

Tout semble bon pour nous maintenir dans la peur ! Jusqu'à notre premier ministre, Emmanuel Valls qui a perdu toute décence lorsqu'il a évoqué récemment le risque de guerre civile en brandissant le spectre de l'immonde FN ! Le FN, ce parti "anti-système", si bien utilisé par ledit "système" pour terroriser les braves gens et les faire se rassembler en un dernier élan républicain sous les plumes teintées de bleu-blanc-rouge des vautours de l'oligarchie.


Faire peur, lorsque l'on renonce à convaincre est une technique de manipulation très ancienne, théorisée par Platon qui a inventé pour cela l'enfer, à la fin de la République.

Quelle idée du peuple se font nos élites pour en arriver à préférer utiliser cette vieille technique?



Chasse aux sorcières vertes ?

Allons-nous vivre une chasse aux sorcières vertes comme aux Etats Unis, où une nouvelle loi, "L’Animal Enterprise Terrorisme Act" permet désormais de considérer comme terroristes des militants non-violents ? Lisez cet article sidérant sur le site Bastamag :"Après la chasse aux communistes, les Etats-Unis se lancent dans la traque aux écologistes".

Je vous avais parlé l'an dernier sur Transitio.net d'un article sur le site Atlantico qui évoquait les propos d'un certain Glenn Greenwald, le journaliste à l'origine des révélation d'Edward Snowden. Celui-ci écrivait :
"la mise sous surveillance des populations, en France comme aux USA, ne vise pas du tout à lutter contre le terrorisme - qui au passage fait moins de morts occidentaux en un an que le tabac en vingt minutes, il faut aussi relativiser les menaces - mais elle vise des personnes qui n’ont pas le moindre rapport avec le terrorisme, comme des opposants politiques, des activistes, des journalistes, des ONG ou des universitaires. Aucune chance de déjouer le moindre attentat. Par contre, empêcher l’émergence d’une alternative politique, conserver les positions de pouvoir acquises et perturber des investigations journalistiques, voire judiciaires, là, oui. C’est très utile."

Mon article s'intitulait, "La solution 1984"

Étais-je trop "optimiste" lorsque j'ai écrit mon article à propos du livre de Aldous Huxley ?



Vous trouvez que j'exagère ?


Regardez cette vidéo de l'émission Spécial Investigation, et faites vous votre opinion...








Post Scriptum :

Je ne suis pas un extrémiste. Qui aura lu avec un peu d'attention  mes articles sur Transitio, comprendra que je ne prône pas la violence, loin de là !



Si je suis écolo, c'est parce que de par mon travail, j'ai une conscience accrue de la crise énergétique et écologique. Si je suis contre le nucléaire, c'est parce que, j'ai entendu dans mon travail trop d'histoires à faire blanchir les cheveux, racontées par des gens qui ont travaillé de près ou de loin pour cette industrie mortifère.


Mise à jour le Jeudi, 17 Décembre 2015 23:21
 

Qui est en ligne ?

Nous avons 58 invités en ligne

Partagez cet article

  • transitio_001.jpg
  • transitio_002.jpg
  • transitio_003.jpg
  • transitio_004.jpg
  • transitio_005.jpg
  • transitio_006.jpg
  • transitio_007.jpg
  • transitio_008.jpg
  • transitio_009.jpg
  • transitio_010.jpg
  • transitio_011.jpg
  • transitio_012.jpg
  • transitio_013.jpg
  • transitio_014.jpg
  • transitio_015.jpg
  • transitio_016.jpg
  • transitio_017.jpg
  • transitio_018.jpg

bottom
top

Statistiques

Membres : 1
Contenu : 241
Liens internet : 39
Affiche le nombre de clics des articles : 361495

Articles populaires

Fil d'ariane

Home Transition sociale Société Le jour où j'ai appris que j'étais peut-être dangereux (parce que écologiste)

bottom

Animé par Joomla!. Designed by: Joomla Templates, web hosting. Valid XHTML and CSS.